Alphabus

Développée à l'initiative du CNES et de l’ESA, la plateforme Alphabus est destinée aux satellites de télécommunications de grande puissance. Lancée pour la première fois en 2013, la plateforme Alphabus offre des technologies qui profiteront à toute une nouvelle génération de satellites de télécommunications.

Depuis quelques années, les satellites de télécommunications offrent un surcroît de services : accès à Internet, diffusion de la TV haute définition, services mobiles… Résultat ? La charge utile de ces satellites, c'est-à-dire la composante dotée des équipements nécessaires à la mission devient, année après année, de plus en plus lourde et puissante. Pour faire face à cette évolution, il fallait pouvoir disposer d’une plateforme capable d’embarquer et de fournir en énergie de telles charges utiles (la plate-forme d’un satellite est en quelque sorte le « véhicule » qui emporte avec lui la charge utile). Le CNES et l’ESA ont donc uni leurs forces pour développer Alphabus, une plateforme haut de gamme qui permet de lancer des charges pouvant peser jusqu’à 2 tonnes et consommer une puissance maximale de 22kW. Soit des performances sensiblement supérieures à celles des plateformes précédemment utilisées (1 tonne, 14 kW).

Initié dès 2001 par le CNES et l’ESA, le programme Alphabus a été développé en collaboration avec EADS Astrium et Thales Alenia Space, lesquels sont maîtres d’œuvre de la plateforme Alphabus, et de nombreux sous-contractants européens. Lancée le 25 juillet 2013 avec le satellite Alphasat d’Inmarsat, la plateforme Alphabus offre des technologies qui profiteront à toute une nouvelle génération de satellites de télécommunications.